Le chemin des accédants à la propriété reste semé d’embûches, comme en témoigne une étude du site Le-Partenaire.fr. L’ouverture du prêt à taux zéro à toute la France et à l’ancien, qui se profile en janvier 2016, changera-t-elle la donne ?

L’accès à un financement est le premier frein à la réussite du projet immobilier, pour 39% des Français, selon un sondage publié par le portail de services immobiliers Le-Partenaire.fr. Devant le niveau des prix, trop élevé pour 33% des personnes interrogées, ou encore la « qualité du parc immobilier » (17%).

En effet, d’un côté, les logements neufs manquent à l’appel dans les zones tendues où le besoin de se loger est le plus important, tandis que de l’autre, dans l’ancien, « de plus, les primo-accédants souhaitent acheter des biens sans réaliser de travaux », précise le site. Enfin, les coûts annexes et la globale « complexité des démarches » lors d’un achat immobilier sont des obstacles pour un peu plus de 10% des sondés.

Le PTZ, une réponse temporaire ?

Le nouveau prêt à taux zéro (PTZ), qui s’ouvrira à toute la France et aux biens anciens à rénover, pourrait bien ne répondre « que temporairement » à la problématique du financement. Le-Partenaire.fr pointe en effet les effets inflationnistes de ce dispositif sur les prix de l’immobilier. Si certains réfutent cette théorie, « de nombreux professionnels de l’immobilier affichent leurs réticences face à ce type de dispositif puisqu’il est accusé de faire augmenter les prix. Une hausse de 10% pourrait avoir lieu après la mise en place du nouveau PTZ », conclut le réseau. De quoi faire du niveau de prix le premier obstacle pour un achat immobilier ?


Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article