Portés par des taux historiquement bas et par l’efficacité du PTZ, les emprunteurs qui réalisent leur premier achat immobilier font leur retour.. 

Le marché de la résidence principale reprend des couleurs, grâce au retour des primo-accédants. Ces particuliers qui réalisent leur premier achat immobilier représentent aujourd’hui plus de 40% des demandes de prêt, mais leur part devrait être portée à 50% d’ici l’été. En fin d’année, elle pourrait même atteindre les 60%, « ce qui marquerait le retour à la situation normale connue avant 2009 ».

Un public séduit évidemment par le niveau historiquement bas des taux d’intérêt qui, combiné à des prix relativement stables, améliore le pouvoir d’achat immobilier. Par ailleurs,  le nouveau Prêt à taux zéro (PTZ) commence à porter ses fruits. Ce coup de pouce de l’Etat – destiné aux ménages n’ayant pas été propriétaires de leur résidence principale au cours des deux dernières années – permet notamment de financer jusqu’à 40% du montant du bien, contre 18 à 26% en 2015.


Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article